Blog

20/07/2017 - 15:00
Je voudrais partager aujourd'hui ce lien vers une interview d'Annie Marquier au sujet de son livre écrit en 1991 : "Le pouvoir de choisir"...
Cette Québécoise explique le concept de "victimite" dans lequel l'humain tombe régulièrement.
Pour les vacances, ce livre peut être un bon moyen de réfléchir posément à nos réactions dans la vie de tous les jours face aux événements qui ne nous plaisent pas...
Comment accepter les grosses épreuves..."on peut sombrer avec la peine...ou en faire un ferment..."
Que peut-on faire devant les atrocités, les guerres, le réchauffement climatique, etc...
"Cette urgence n'est pas mauvaise, car elle réveille..." "Quand suffisamment d'humains ont su faire le feu, tous les humains ont su faire le feu"..."surtout ne pas tomber dans le désespoir...on peut avoir de très bonnes surprises..."
La notion de "responsabilité-attraction-création"..."j'accueille...j'ai quelque chose à apprendre..." (voir à la 33ème minute); ce concept développé par Annie Marquier diffère de la compréhension qu'en ont bien des gens qui parlent du concept d'abondance à l'heure actuelle (beaucoup de confusion associée à ce concept à la mode depuis quelques années suite à la diffusion du livre "Le Secret" qui a contribué à mon avis à culpabiliser un peu plus les gens qui sont dans un nombre conséquent d'épreuves dans leur vie)...
 
45mn d'écoute...
 
 
 
 
 
 
 
 
12/06/2017 - 12:14
 Voilà un bon petit résumé vidéo de notre randonnée en calèche avec les associations Plo-Attelage et BIEN ETRE 56 le jeudi 8 juin (voir ci-dessous le lien), où la St Médard nous a apporté une météo clémente, même si elle était un peu fraîche pour la saison.
La sophrologie associée à une randonnée dans la nature, permet de faire une expérience plus authentique de la Pleine Conscience, en mettant en jeu nos cinq sens de façon plus ludique :
- prendre conscience les yeux fermés des bruits de la calèche et des pas du cheval, des chants d'oiseaux, de la campagne environnante, de soi-même dans son sens holistique (corps-esprit englobant toute les perceptions conscientes de soi, du corps, de son énergie, du mental, des émotions, de la relience et de la transcendance), et des interactions entre les personnes et le cheval...
- vivre aussi tout au long de la journée d'autres situations les yeux ouverts, avec une conscience élargie par l'expérience précédante: rencontres, observations diverses, pique-nique et "surprises" dégustées les yeux fermés, sieste "sophro", etc...
Et tout ça dans la bonne humeur!
 
 
31/05/2017 - 23:40
Voici une nouveauté que je vous propose cette année avec l'association Plo-Attelage : associer une agréable promenade en calèche à des temps de sophrologie, à bord de la calèche (prises de conscience diverses) et à terre lors des pauses (relaxation dynamique, "picnic-sophro", "sieste-sophro", etc...).
Nous avons testé cette formule pour vous l'an dernier lors d'une randonnée à partir de Ploërmel, qui nous a emmenée dans des chemins creux bretons de Ploërmel à Guillac, puis Montertelot, et retour à Ploërmel
Les premières sorties sont programmées les jeudi 8 et 22 juin (en semaine, pour être tranquilles).
A bientôt!
 
31/05/2017 - 21:10
Aujourd'hui, je me suis régalée avec mes petits bouts de chou...
D'abord un bébé d'un mois : la maman est venue recevoir sa séance post-partum et bébé a été sage comme une image...alors il a eu droit à une micro-séance de shiatsu lui aussi...le ventre, les bras, les jambes...et bébé s'est étiré d'aise, goûtant cette expérience nouvelle, après avoir sûrement reconnu les mains qui étaient en contact avec lui durant la grossesse de maman...
Et puis cette petite fille de 4 ans qui goûte comme maman sa séance de shiatsu de 30 minutes (une heure à elles deux). Elle aussi semble se souvenir et apprécier les mains qui ont touché maman lors de ses séances de shiatsu durant sa grossesse. Déjà 4 ans!
Le shiatsu est aussi bénéfique aux bébés et aux enfants qu'aux adolescents en pleine période d'examen et aux adultes (stressés ou non!) y compris les personnes âgées ...
Alors, ne vous en privez pas, venez me voir!
 
 
 
24/03/2017 - 12:09
Ayant une spécialité dans la maternité tant en sophrologie qu'en shiatsu, et travaillant dans le même cabinet qu'une sage-femme, je rencontre souvent des jeunes femmes enceintes qui ont des soucis de nausées soit en début de grossesse, soit dans le courant du 2ème ou du 3ème trimestre. Dans le deuxième cas, ce sont des nausées plus gênantes ou cela peut être aussi accompagné d'une hypersialorrhée très mal vécue et on peut comprendre pourquoi!
 
Tout d'abord, je tiens à préciser que la vidéo que j'ai réalisée (voir en bas de cet article après avoir lu celui-ci!) pour mieux montrer un petit exercice simple anti-nausée, ne remplace en rien l'avis médical (médecin ou sage-femme) ni sa prescription. Il vient en complément des soins médicaux d'usage, et dans l'attente d'une séance de shiatsu ou en complément de celle-ci (je le donne souvent à faire aux jeunes femmes après une première séance si elles souffrent de nausées). Il n'est pas non plus efficace dans tous les cas (selon l'intensité des nausées et l'origine de celles-ci qui peut être très variable), et il est important de prendre RV avec moi (ou quelqu'un ayant ce type de formation) pour vous faire une séance de shiatsu, qui sera vraiment efficace pour ce genre de problématique. Mon expérience de plus de quinze ans en shiatsu avec des femmes enceintes peut faire la différence avec vos mains inexpérimentées! Je tiens aussi à rassurer les plus angoissées : il n'y a aucun risque à le pratiquer soi-même!
 
L'exercice proposé est simple sans être miraculeux! Il s'agit de poser une main au-dessus de la poitrine d'un côté (vous ferez l'autre côté après) et l'autre main au niveau du pli inguinal en-dessous du ventre, la main étant à cheval sur le bas ventre et la cuisse (peu importe main gauche ou main droite en haut ou en bas, faites comme c'est le plus relaxant pour vous). En étant positionnées ainsi, les mains se trouvent sur le trajet du méridien de l'Estomac (ES) qui est impacté dans les nausées. La circulation du Ki (énergie vitale) dans ce méridien devrait descendre, ce qui n'est pas le cas dans les nausées, il remonte, car il est gêné et perturbé au niveau du ventre par la présence du foetus. D'autres méridiens sont aussi impactés, et c'est pour cela que cet exercice ne remplace pas une séance complète de shiatsu avec votre praticienne préférée!
 
Le début du méridien ES est sous l'oeil et descend jusqu'au 2ème orteil du pied, en passant par le visage, le cou, la poitrine, le ventre, le pli inguinal, la cuisse et la jambe. Il est bilatéral de chaque côté d'une ligne centrale qui partage le corps en deux, côté gauche et côté droit. Il faut faire en sorte de ré-informer votre corps que l'énergie doit descendre entre la poitrine et la jambe, et visualiser que l'énergie passe facilement de haut en bas par les mains (visualisation comme on peut en faire en sophrologie) : le mental qui visualise ce courant d'énergie va avoir un impact sur le cerveau qui va donner l'ordre au méridien ES de reprendre sa "route" habituelle.
 
Outre que cela crée un champ électromagnétique (une polarité) entre les deux mains et va régulariser la circulation du Ki, cela a aussi un effet calmant (la main du haut est placée sur un point d'acupuncture anti-stress du méridien ES) qui sera bénéfique pour la future maman, souvent angoissée par son début de grossesse, ou par des symptômes très gênants de milieu et fin de grossesse.
 
Une respiration tranquille et fluide accompagnera avec bonheur cet exercice, allongeant le souffle et particulièrement une longue expiration comme celle que je fais pratiquer en sophrologie. Il va sans dire que vos épaules, vos bras et vos mains doivent être les plus décontractés possibles! Trouvez la bonne posture!
 
La pratique peut durer 30 secondes, 1mn à 3mn, selon votre patience, plusieurs fois par jour tant que vous avez des nausées, et de chaque côté. Elle peut être effectuée partout où vous vous trouvez, debout, assise ou allongée, les deux dernières positions étant les plus favorables à la relaxation.
 
Voici donc la vidéo :
 
 
12/03/2017 - 18:20
Vous vous demandez peut-être la différence entre la Méditation de Pleine Conscience (MPC) et la sophrologie...
Si j'en crois le grand vulgarisateur actuel de la MPC, le Dr Christophe André, qui avait été questionné à ce sujet lors d'une conférence à laquelle j'assistais à Rennes en 2015 : "ce sont des méthodes cousines" très proches.
Le grand atout de la MPC a été d'être étudiée scientifiquement par les Américains, toujours très pragmatiques, ce qui a permis de prouver son intérêt et de l'introduire dans les milieux médicaux (hôpitaux, etc.) traditionnellement réticents à toute méthode d'origine spirituelle...La MPC est justement dépouillée de toute influence religieuse et il est prouvé qu'elle a un impact salutaire sur le fonctionnement du cerveau.
La sophrologie, née en Europe en 1960, et particulièrement développée en France, aurait pu gagner les mêmes lettres de noblesse chères aux milieux scientifiques, si elle avait pu bénéficier plus tôt d'études scientifiques. Ce n'est qu'à partir des années 2010 que des études ont véritablement commencé à se faire en France (en particulier par l'Observatoire National de la Sophrologie, O.N.S., à propos des Acouphènes et de l'utilité de suivre des séances de sophrologie dans ce cas).
Voyons ce que ces deux méthodes ont en commun...le reste est affaire de spécialistes!
Les deux méthodes visent la conscience d'être au quotidien, être conscient de ce qu'on vit à chaque instant, percevoir ce que nos sens nous envoient comme informations, être attentif...
Cela signifie VIVRE AU PRESENT, et faire attention à nos 5 sens...
Cela peut être une expérience difficile (maladie, par exemple), ou agréable, et c'est celle-ci qui m'amène aujourd'hui, car la sophrologie a pour but avoué de se sentir en harmonie consciente au quotidien, alors commençons par les bonnes choses!
Aujourd'hui, c'est dimanche, et je m'accorde un goûter en PLEINE CONSCIENCE SOPHROLOGIQUE!
 
JE VOIS MON CHOCOLAT (sens de la VUE), J'ENTENDS LA CUILLERE DANS LE BOL, MA VOIX FAIRE MIAM MIAM ET LE GLOUGLOU QUI PASSE DE L'OESOPHAGE A L'ESTOMAC (sens de l'OUIE), JE SENS LE PARFUM DU CHOCOLAT (sens de l'ODORAT), JE SENS LA CHALEUR DU BOL DANS MES MAINS ET DU CHOCOLAT SUR MA LANGUE AINSI QUE LA MOUSTACHE SUR LA LEVRE (sens du TOUCHER), et JE GOUTE MON CHOCOLAT AVEC GRAND PLAISIR (sens du GOUT)!!!
 
Chaque repas peut être l'occasion de jouer avec notre conscience au présent...à vous de jouer!
 
 
 
 
 
 
10/03/2017 - 13:35
La journée nationale de l'audition qui a eu lieu le 9 mars, permet de sensibiliser le public à un phénomène de plus en plus courant : les acouphènes.
Dans ma clientèle, les personnes qui souffrent d'acouphènes peuvent venir d'elles-mêmes ou de la part d'un médecin O.R.L., car j'ai une spécialité "Sophrologie et acouphènes" depuis octobre 2012, et faire de la sophrologie permet de mieux vivre au quotidien le fait d'avoir des acouphènes.
La sophrologie adaptée à ce cas de figure, ne va pas supprimer les acouphènes, mais par des moyens qui lui sont propres, elle va permettre de relativiser ceux-ci en amenant la personne à se relaxer, à lâcher-prise et à remettre ses acouphènes dans un contexte sensoriel global incluant les cinq sens.
La première séance permettra de situer le niveau de gêne des acouphènes en répondant aux questions d'un test international (le THI ou Titinnus Handicap Inventory, niveau de gêne ou handicap établi sur 100) et la dernière séance permettra de constater les progrès que la sophrologie aura fait faire à la personne en abaissant le niveau de gêne et de stress dû aux acouphènes. Cela peut être spectaculaire! De parfois plus de 80/100 qui correspond à un handicap invalidant constamment perceptible (structures du sommeil déréglées, difficultés rencontrées pour toute activité), la personne passe à un handicap modéré autour de 20/100, voire moins!
Selon les individus, il faudra environ 6 à 10 séances pour obtenir ce résultat.
 
Par ailleurs, outre la sophrologie, je peux amener la personne à recevoir des séances de shiatsu, car la réharmonisation des méridiens d'acupuncture (en particulier ceux des méridiens Rein et Foie, souvent concernés par les acouphènes) amène un soulagement parfois total sur une courte période, mais les acouphènes reviennent généralement et il faut prévoir des séances régulières si on veut bénéficier durablement de cette réharmonisation. La régularité pourra être hebdomadaire durant les premières séances, et mensuelle ou trimestrielle, selon les cas, une fois les premières six séances de rigueur, quand on souhaite solutionner un problème chronique. Comme pour la sophrologie, 6 à 10 séances seront utiles selon les individus.
 
Enfin, pratiquer le chant via la psychophonie (harmonisation par le chant Marie-Louise Aucher®) amène aussi la personne à relativiser le son de ses acouphènes et à mieux les supporter.
 
A vous de choisir parmi ces trois possibilités qui vous amèneront de toutes façons à plus de sérénité!
 
P.S. : mon expérience actuelle du Reiki pour des personnes ayant des acouphènes n'est pas suffisante pour que je puisse en parler (les personnes qui sont venues sont généralement envoyées par des médecins qui leur parlent de sophrologie, et donc c'est là que se situe ma plus grande expérience en la matière, expérience qui avait commencé bien avant que je suive une formation en 2012), mais je ne doute pas que le Reiki soit très utile aussi dans ce cas de figure vu déjà les effets du shiatsu, qui est comme le Reiki une méthode énergétique japonaise rééquilibrant le rapport conscient/inconscient et la relation corps-esprit...
21/02/2017 - 07:28
Vidéo très intéressante du Professeur Belpomme, cancérologue, à propos de l'électrosensibilité : ICI
 
 
13/02/2017 - 15:34
C'est le Printemps en Médecine Traditionnelle Chinoise, la saison de l'élément BOIS, et donc des méridiens Vésicule Biliaire (Yang) et Foie (Yin).
Cet étirement est bénéfique en cette saison, il stimule la circulation de l'énergie (Ki) dans ces méridiens. Cela nourrit les muscles et les tendons, en relation avec ces méridiens.
Bien sûr, il est conseillé de ne jamais forcer et de profiter de l'expir pour aller plus loin dans l'étirement, selon ses possibilités :
- cou, flancs et côté externe des jambes pour le méridien VB
- abdomen et côté interne des jambes pour le méridien F